mardi 19 juillet 2016

Le mot de l'adhérente : Sophie Testaud de Marchain


Sophie Testaud de Marchain est Directrice Générale Adjoint du Groupe Cristal.
 
Créé à l’origine par quatre cabinets vétérinaires, le Groupe s’est historiquement développé autour des techniques de santé et services associés (formations, essais, consulting…)
 Il s’est ensuite consolidé avec l’intégration de laboratoires d’analyses, de produits et de services en hygiène et diététique, d’interventions en élevage puis de services agroalimentaires.
Le Groupe Cristal propose aujourd’hui une solution à la fois globale et personnalisable à tous les acteurs de la chaîne alimentaire avec une approche horizontale (multi-espèces) et verticale (de la sélection à la consommation).
Véritable réseau d’entreprises, ce modèle unique se construit de manière collaborative autour  des synergies « métiers » et un fonctionnement en mode projets.

C’est dans cette philosophie que le Groupe s’appuie sur les réseaux régionaux ou encore nationaux pour dynamiser son développement international (ADEPTA au niveau national, le GIE AGRIPOLIA au niveau départemental et Vendée International au niveau vendéen).

Les objectifs d’un développement à l’international

Réseau Cristal Services, filiale historique du Groupe Cristal, spécialisée dans la prestation de services aux acteurs des productions animales et des filières agroalimentaires est aussi celle qui est la plus impliquée à l’étranger.
L’entreprise réalise notamment des  missions à l’étranger pour de l’expertise technique, des audits d’élevage, du conseil en sécurité sanitaire et sécurité alimentaire . Elle accueille également en Vendée des entreprises étrangères dans le cadre de formations et visites d’élevage.
La part de l’international représente environ 160 jours/an de missions à l’étranger et un accueil d’une dizaine de jours, une présence sur les 5 continents et une expertise sur 4 espèces.
Pour Sophie Testaud de Marchain, Directrice Générale de RCS, le développement international  permet  de valoriser le réseau de consultants vétérinaires, de consolider l’image de l’entreprise et  d’offrir la possibilité aux vétérinaires du Réseau Cristal de s’épanouir professionnellement dans une diversité de projets.
Lorsque Sophie Testaud de Marchain entre dans le Groupe en 2012, s’ouvre une réflexion sur les axes de développement stratégiques du Groupe, notamment la présence à l’international.
Il en résulte la volonté d’être présent mais plutôt en saisissant des opportunités et en s’associant à des acteurs sur des métiers connexes car les ressources internes ne sont pas suffisantes pour aller démarcher commercialement les marchés.
Cette politique d’approche a notamment conduit à  la création de supports  de communication en anglais  et à la constitution d’une  équipe de 10 personnes s’impliquant  dans les réseaux et participant aux événements et réunions thématiques des réseaux.
 

Pourquoi les réseaux et groupements ?

1. Faire partie d’une offre globale en santé animale et agroalimentaire
Un des freins principal au développement international de RC services se trouve dans le fait que l’entreprise propose exclusivement des services d’expertise. Or, bien souvent, dans la compréhension du client étranger, il est essentiel que cette expertise soit associée à un produit.
La constitution d’un groupement tel Agripolia (8 entreprises) permet aux entreprises membres de proposer une offre globale sur la chaîne alimentaire, à la fois en amont et en aval.
2. Renforcer les ressources humaines
RC services ne disposant pas de département commercial export dédié et donc de ressources humaines suffisantes, son appartenance au groupement lui permet de bénéficier d’une présence sur les salons et à l’étranger.

3. Etre présent dans le collectif
Tout comme dans sa structuration interne, créer le lien est essentiel. Ainsi le Groupe Cristal s’investit dans les réseaux et groupements pour rencontrer des pairs et partenaires potentiels, échanger les expériences respectives et identifier de nouvelle opportunités comme par exemple la diversification de leur offre (génétique, bâtiment, nutrition, agroalimentaire…) en s’adossant à des entreprises qui s’exportent déjà.
RC services a ainsi  professionnalisé son offre d’expertise  en adoptant une classification par grands domaines puis par espèces et niveaux d’expertise.
Parfaitement flexible, son offre globale est personnalisable et lui permet de proposer des solutions sur mesure à tous ses partenaires.
Propos recueillis par Mathilde LEMAN

mercredi 6 juillet 2016

Vannes. Le ministre du commerce extérieur inaugure "Feel Africa"


Matthias Fekl, secrétaire d'Etat chargé du commerce extérieur a fait le déplacement à Vannes, ce lundi, pour inaugurer le nouveau dispositif porté par Bretagne filières, dont la mission est de vendre à l'étranger des projets de filières. C’est à l’occasion de la 4e édition de l’Open de l’international (Journée dédiée à l’international : 1450 participants dont 900 entreprises et 70 pays représentés) que le secrétaire d'État a Inauguré "Feel Africa", un dispositif porté par Bretagne filières, dont la mission est de vendre à l'étranger des projets de filières (notamment agroalimentaires). 

Meet up Agri Agro/ Export : Comment l'agroalimentaire s'essaye à l'exportation collaborative.



Le Medef et l’OSCI (Opérateurs Spécialisés du Commerce International) ont lancé début mai le site exportation-collaborative.fr. Ce site interactif associé à des rencontres d’affaires sectorielles constituent la mise en place d'une veritable plateforme collaborative à destination des PME. La démarche est originale en France et permet de « rafraîchir l’approche tricolore du «exporter en meute » pour les pme et peut surtout stimuler le développement de démarches groupées dans ce domaine. »


Ainsi a eu lieu le 28 juin au Medef, la première rencontre dédiée à l’exportation collaborative «Meet Up Agro ». A l’ordre du jour la présentation des « tracks » (ou groupes de producteurs) sur des projets précis d’exportations de produits, de process ou d’équipements des filières agro-alimentaires et agro-industrielles. Les organisateurs (OSCI, Ania et Adepta) ont constitués début juin les 30 « tracks » visés (validés par un comité de séléction). Parmi les exemples des choix secteurs et pays: Conservation et transformation des produits agricoles / Ghana, Développement des infrastructures de transport, stockage et commercialisation de produits agricoles / Sénégal; Amélioration de la culture céréalière / Iran; Équipement des grandes cuisines / Sri Lanka; Produits gourmets / Australie; Technologie vitivinicole / Russie; Farines alimentaires / Iran; Conservation des produits agricoles et alimentaires par les techniques de séchage / Côte d'Ivoire; ...




Plus d'informations sur le site : www.exportation-collaborative.fr/meetup-agri-agro -


Source : MOCI


http://www.lemoci.com/lettre-confidentielle/ca-bouge-acces-gratuit-meet-up-agro-exportation-collaborative-commerce-exterieur-etats-unis-chili-investchile-diplomatie-culturelle-etats-unis-big-booster-saison-2-gican-web/#sthash.W8awvp1a.dpuf




Assemblée Générale du 22 juin.

Le 22 juin dernier, s'est tenu à la CCI Vendée, l'assemblée générale annuelle de Vendée International.



Le président et les membres présents à l'AG ont réaffirmé leur volonté de faciliter l'échange et la communication entre les membres. Nous en profitons pour vous rappeler que ce blog est un lieu d'échange : n'hésitez pas à commenter les informations disponibles et nous proposer de nouvelles idées.  






Si, pour une raison ou une autre vous n'aviez pas reçu le Compte Rendu de l'Assemblée Générale, veuillez contacter Mathilde Leman (mathilde.leman@vendee.cci.fr)

Les CCI France de 60 pays font le point




Les Chambres de commerce françaises de Corée, de Grande-Bretagne… font partie du réseau des CCI France international. Elles proposent aux entreprises françaises travaillant dans les pays couverts ou aux entreprises du pays concerné qui veulent travailler en France de les rejoindre. 34 000 sociétés sont ainsi adhérentes. Elles proposent 1 000 bureaux à travers le monde et 83 incubateurs dans 62 pays. Leur réunion annuelle s’est tenue à Nantes, sous la présidence de Jean-François Gendron.


Source : Ouest France, 30/06/16, p.

Transept Giltec triple de taille


SALLERTAINE

Fabricant de lignes d'assemblage en aluminium pour l'industrie, la PME Transept Giltec (40 salariés, 6 ME de CA) s'agrandit à Sallertaine. Cet investissement (2 ME) suit la stratégie de diversification, engagée en 2006, et tournée vers l'export où la PME réalise aujourd'hui 20% de son CA.

Source : FALVY Florence (Journal des Entreprises (Le) - Newsletter, 09/06/16

Le groupe Mousset se renforce et ouvre son capital aux salariés


SAINTE-FLORENCE



Le groupe vendéen Mousset (plus de 1.200 salariés, 115 ME de CA) a repris les transports Vial (65 salariés, environ 8 ME de CA), situés à Saint-Amé, près d’Epinal (Vosges). La zone de couverture de Vial qui s’étend du grand Est au Sud Est, complètera l’activité d'une autre filiale de Mousset : les transports Pineau, qui livrent grand Ouest, Sud Ouest et bassin parisien. L'activité transport industriel avec la partie manutention représente aujourd'hui 35% des prestations du groupe, le transport lié à la cour de ferme, 50%, et le solde est constitué par l'activité internationale (Maroc, Pologne) et la logistique. Le groupe vient d'ouvrir 10% du capital à 100% des salariés.

Source : Lettre API (La), 30/06/16

Une nouvelle trémie sort de l’usine Siraga Agro


LA ROCHE-SUR-YON



Siraga Agro, entreprise familiale créée en 1936, réalise aujourd’hui un CA de 6 ME par an et emploie une cinquantaine de salariés, intérimaires compris. Elle a été reprise en février dernier par Thierry Picavet. La PME reste sur ses marchés historiques, à savoir la construction de pièces de grandes dimensions pour l’industrie agroalimentaire. Ses produits partent à l’exportation, en Suisse, en Italie, en Allemagne ou en Irlande dernièrement.


Source :DUBILLOT Thierry (Ouest France Edition La Roche-sur-Yon, 07/06/16,

Herige cède des négoces de matériaux pesant 33 ME de CA aux Caraïbes


L'HERBERGEMENT



Le 28 juin, le groupe vendéen Herige (2.600 salariés, 583 ME de CA) annonce avoir finalisé la cession de ses sociétés et participations dans le négoce de matériaux en Guadeloupe, Martinique et Guyane. Le périmètre regroupe 78 salariés pour un chiffre d'affaires de 33 millions d'euros.
Herige a pour activité principale le négoce de matériaux, mais détient aussi des usines de béton et des menuiseries industrielles. Son rayon d’action s’étend sur les régions du grand Ouest et de l’outre-mer ainsi qu’en Chine et au Canada.


Source: Journal des Entreprises (Le) - Newsletter, 30/06/16

T Top : 25 % de hausse de chiffre d’affaires en 1 an



AIZENAY
Après la protection solaire dans l’équipement nautique, l’entreprise a développé les secteurs de l’habitat avec des voiles d’ombrage, des parasols… et celui de l’industrie agroalimentaire. T Top emploie 20 salariés en CDI et quelques intérimaires. Elle sort 1 500 produits par an et est présente dans une cinquantaine de pays. En 2014-2015, son chiffre d’affaires a augmenté de 25 % par rapport à 2013-2014. La tendance au développement se confirme pour 2016. Pour y répondre, T Top a besoin de plus d’espace et recherche de nouveaux locaux.

Source: Ouest France Edition La Roche-sur-Yon, 16/06/16